Ôter ses chaussures, et marcher pieds nus, parmi les monts et les brumes ... (Kenneth White)

23 février 2018

Un peu de douceur et de beauté en cette fin de semaine ...

JenS

 

Posté par LadyObi à 15:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Monsieur Didier LOCKWOOD ... HOMMAGE.

CalanquesCassis

Posté par LadyObi à 15:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2018

photodelasemaine

 Crapaud calamite (Bufo calamita) - Crédit photo : Olivier Drillon

La migration du Crapaud calamite. 

Bien que la date officielle du printemps soit encore loin, la nature commence petit à petit à sortir de son profond sommeil.Parmi les plus pressés : le Crapaud calamite ! Trapu et reconnaissable à sa ligne dorsale jaune, sa peau marbrée de vert kaki et sa pupille horizontale, il quitte dès février les forêts pour rejoindre les zones humides qui l’ont vu naître pour s’y reproduire à son tour : c’est la période de la migration ! Et si on l’aidait à traverser nos routes ? 

L'Antenne : un site de ponte du Calamite

Le réveil de la nature a fait sortir un habitant de nos campagnes : Le Crapaud calamite. Au coeur du site Natura 2000 de la Vallée de l'Antenne, des sites de reproduction découverts par un observateur bénévole dans la commune des Touches de Périgny (17), font l'objet d'une attention particulière afin de préserver cette espèce fragile.

http://valleedelantenne.n2000.fr

Posté par LadyObi à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 février 2018

Communiqué de l’AG lyonnaise des archéologues du préventif.

arton18669-1f8ac

Des archéologues du préventif de la région lyonnaise, tout opérateur confondu, précaires et CDI, se sont réunis en assemblée générale à Lyon :

Communique de presse

Jeudi 1er février 2018, à la Bourse du Travail de Lyon, 33 archéologues, issus des différentes structures de l’archéologie préventive (Archeodunum, Eveha, Inrap, musée gallo-romain, Service archéologique de la ville de Lyon), CDI ou CDD, et de toutes générations se sont réunis.

Le constat est unanime : la mise en concurrence commerciale des opérateurs pour la réalisation des fouilles archéologiques a de graves effets sur l’exercice de leur métier d’archéologue.

Des discussions, il émerge une volonté de dépasser le clivage entre opérateurs pour retrouver des conditions d’exercice qui leur permettent d’effectuer leur mission, à savoir la sauvegarde du patrimoine archéologique avant destruction par les travaux d’aménagements.

Cette rencontre régionale est inédite et les participants invitent tous les acteurs de l’archéologie préventive (public, privé) à se réunir pour échanger sur l’avenir de la profession.

Communiqué de l'AG lyonnaise des archéologues du préventif

Des archéologues du préventif de la région lyonnaise, tout opérateur confondu, précaires et CDI, se sont réunis en assemblée générale à Lyon : Communique de presse Jeudi 1er février 2018, à la Bourse du (...)

https://rebellyon.info

Posté par LadyObi à 01:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


12 février 2018

Belle Journée et Bonne Semaine (*‿*✿)

photodelasemaine 

Pacha à deux queues (Charaxes jasius) - Crédit photo : François-Marie Nougaret

Jason-verso-1a-1

Comment faire de votre jardin un refuge à papillons ? 

Il vous suffit de proposer le gîte et le couvert aux chenilles et aux papillons en plantant des plantes et des arbustes indigènes ! C’est ce que vient de faire la LPO Hérault par l’aménagement d’un espace favorable.

C’est ainsi que le Pacha à deux queues est à nouveau présent localement ! Un spectacle unique à suivre tout au long du cycle de vie de la chenille au papillon !

Une butte à papillons qui porte ses fruits - LPO Hérault

Aménagée au sein du parc pédagogique du Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage de la LPO Hérault à Villeveyrac (labellisé Refuge LPO), la butte à papillons prouve son efficacité.Cette butte réalisée par des bénévoles en 2015 comporte deux parties : une zone de plantes mellifères nourricières pour les...

http://herault.lpo.fr

 

Posté par LadyObi à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 février 2018

☆(❁‿❁)☆ 

Posté par LadyObi à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 février 2018

Un jeune batteur de grand talent à suivre : Julian KÜLPMANN 🎵 🎶

Son père, Horst - musicien lui aussi, se donne beaucoup de mal, au fil des années, pour l'aider à se promouvoir et les résultats sont à la hauteur.

🍀 Bonne chance Julian et merci Horst ! 🍀

Julian Külpmann (bachelier en musique / jazz 2013) est né à Hanovre le 2 novembre 1989.
Il commence à jouer de la batterie à l'âge de 7 ans et au piano à 10 ans. Il étudie au Jazz Institute Berlin (Hanns Eisler Music Academy / UdK Berlin - Université of the Arts) - avec John Hollenbeck, Greg Cohen, Kurt Rosenwinkel, Jeff Ballard, Jim Black, Joey Baron, Dan Weiss et David Friedman. Külpmann a été membre de l'Orchestre Fédéral du Jazz d'Allemagne (BuJazzO).

Il a tourné et enregistré avec des douzaines d'artistes de jazz européens, et a reçu de nombreux prix dont le Prix du Drummer de demain Mapex à Francfort, Skoda Jazz Award 2006 et le Future Sounds Award 2010 de Leverkusener Jazztage avec Achim Seifert Projet.

Julian Külpmann a été demi-finaliste au Thelonious Monk Jazz Drums Competition 2012 à Washington D.C. Il est actuellement membre du jazzband allemand The K Square, qui sort l'album Blue Desert feat. Nils Wogram et David Friedman en 2013, quelques nouvelles chansons enregistrées au Traumton Studios Berlin.

Külpmann a également été engagé comme batteur de studio et live dans différents projets Pop Rock, depuis 2014 avec le Pop Band The Innervault et le guitariste / auteur-compositeur Ron Spielman, depuis 2015 avec la comédie musicale Udo Lindenberg Hinterm Horizont (Stage Theater Berlin).

Il a pris des sessions d'enregistrement à Hansa Studios Berlin et Peppermint Park Studios Hanovre, Julian Külpmann est approuvé par Yamaha Drums et Meinl Cymbals.

julian

Julian Külpmann - Wikipedia

Julian Külpmann (bachelor of music / jazz 2013) was born in Hanover on November 2, 1989. He began playing drums at age 7 and piano at age 10. He studied at the Jazz Institute Berlin (Hanns Eisler Music Academy / UdK Berlin - University of the Arts)- with John Hollenbeck, Greg Cohen, Kurt Rosenwinkel, Jeff Ballard, Jim Black, Joey Baron, Dan Weiss and David Friedman.

https://en.m.wikipedia.org
Videos

2018 16 Feb - The Airlettes - Schwerin 16 Mar - Achim Seifert Project - Kiel, Kulturforum 17 Mar - Achim Seifert Project - Rostock, Jazzclub 18 Mar - Achim Seifert Project - Berlin, BFlat 23 Mar - Achim Seifert Project - Red Horn 24 Mar - Achim Seifert Project

https://www.juliankuelpmann.com

the k square

Our new record Blue Desert is just finished and we are proud to present it. It will be released on our Label Traumton Music on 6th Sep 2013. Our featured guests are Nils Wogram on trombone, David Friedman on marimba and Zola Mennenöh on vocals.

http://theksquare.com

Posté par LadyObi à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 février 2018

luiuiui

 💓 

Posté par LadyObi à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Le retour des Grues cendrées c’est pour bientôt !

photodelasemaine

Grues cendrées (Grus grus) - Crédit photo : Fabrice Cahez

Dans quelques jours, probablement au cours des deux prochaines semaines, entre 200 et 400 000 Grues cendrées vont survoler la France pour rejoindre le nord-est de l’Europe, un phénomène exceptionnel à suivre en direct sur Faune-France. Et n’hésitez pas à transmettre vos propres observations ! 

La Grue cendrée Grus grus est un des plus grands échassiers de France. Chaque fin d'hiver, les oiseaux qui hivernent dans le Maghreb et en Péninsule ibérique traversent la France pour regagner leurs zones de reproduction dans le nord-est de l'Europe et la Fennoscandie. Elles sont rejointes tout au long de leur parcours par les grues qui hivernent en France.
Depuis quelques décennies, un nouveau couloir migratoire s'est constitué. Il concerne les oiseaux qui hivernent en zone méditerranéenne et qui transitent par le sud des Alpes.
Au total, en quelques semaines, ce sont près de 300 à 400 000 individus qui vont traverser la France.

Si vous observez des Grues cendrées, merci de renseigner vos observations sur Faune-France ou les portails de ses associations partenaires.

Grue cendrée 2018 - www.faune-france.org

La Grue cendrée Grus grus est un des plus grands échassiers de France. Chaque fin d'hiver, les oiseaux qui hivernent dans le Maghreb et en Péninsule ibérique traversent la France pour regagner leurs zones de reproduction dans le nord-est de l'Europe et la Fennoscandie.

https://www.faune-france.org

Posté par LadyObi à 19:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 janvier 2018

photodelasemaine

Grenouille verte  - Crédit photo : Laurent Geslin

Le 2 février est comme chaque année l’occasion de rendre hommage aux zones humides du monde entier. Tout au long du mois de février la LPO vous invite à découvrir ces lieux uniques. Retrouvez partout en France, de nombreuses activités gratuites : sorties, expositions, chantiers nature, conférences, …

Loin d’être inutiles, les zones humides urbaines sont vitales

À mesure que les villes grandissent et que la demande de terres augmente, les zones humides subissent plusieurs facteurs : recul, dégradation, enfouissement…. Pour faire place aux constructions. Pourtant, si on les laisse intactes ou si on les restaure, les zones humides urbaines contribuent à rendre les villes agréables à vivre.

Elles remplissent en effet tout une série de fonctions essentielles, telles que :

  • Atténuer les effets des inondations
  • Reconstituer les réserves d’eau potable
  • Filtrer les résidus, améliorant la qualité de l’eau
  • Améliorer la qualité de l’air dans les villes
  • Favoriser le bien-être humain
  • Sources de moyens d’existence
Partez à la découverte des zones humides à l'occasion de la JMZH 2018 ! - Actualités - LPO

Du 27 janvier au 28 février 2018, venez découvrir les animations LPO organisées partout en France. Chaque année, le 2 février, l'association Ramsar France, l'Agence Française pour la Biodiversité, les Pôles-relais zones humides, la LPO et la Société nationale de protection de la nature se mobilisent dans le cadre de la Journée Mondiale des Zones Humides (JMZH).

https://www.lpo.fr

Posté par LadyObi à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2018

André Dunoyer de Segonzac (1884-1974)

Un Peintre, Graveur, Illustrateur Français qui, jusqu'à ce jour, m'était inconnu. Je viens de le découvrir et je partage !

Nature morte aux pêches de vigne, 1943 ou 1946
Aquarelle sur papier
Signé en bas à droite « A. Dunoyer de Segonzac »

AnticStore-Large-Ref-66146

b_1_q_0_p_0 (2)

Eau-forte originale de Dunoyer de Segonzac 

🔽

b_1_q_0_p_0 (1)

Anemones on a Red Background

b_1_q_0_p_0

André Dunoyer de Segonzac - Wikipédia

André Albert Marie Dunoyer de Segonzac, né le à Boussy-Saint-Antoine ( Seine-et-Oise, aujourd'hui Essonne) et mort le à Paris, est un peintre, graveur et illustrateur français.

https://fr.wikipedia.org

Posté par LadyObi à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Bon début de semaine pour tout le monde, semaine remplie d'énergie et de courage ...

avec le sourire (•‿•)

photodelasemaine

Grosbec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes) - Crédit photo : Fabrice Cahez

grive_musicienne__fabricecahez_650

Grive musicienne (Turdus philomelos) - Fabrice Cahez

27 et 28 janvier 2018 : comptage national des oiseaux des jardins 

La LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) vous donnent rendez-vous au jardin les 27 et 28 janvier pour y compter les oiseaux. Un agréable moment que vous pourrez passer seul, en famille ou entre amis !

Ce sera d’ailleurs l’occasion d’en savoir plus sur l’afflux massif de Grosbec casse-noyaux que nous constatons depuis cet automne.

Les 27 et 28 janvier 2018 grand week-end national de comptage des oiseaux des jardins - Actualités - LPO

Les 27 et 28 janvier 2018 grand week-end national de comptage des oiseaux des jardins - Actualités Pour la sixième année consécutive, les passionnés de nature sont invités à réserver 1h de leur week-end pour compter les oiseaux de leurs jardins partout en

https://www.lpo.fr

Posté par LadyObi à 09:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 janvier 2018

Quels trésors se cachent sous le futur hôpital d'Aix ? ... ♥

20180116_1_2_1_1_1_obj16542283_1

Des fouilles archéologiques sont menées sur le site qui accueillera le bâtiment nord. Le chantier de construction se poursuit en parallèle

Les archéologues de la Ville d'Aix tenteront de comprendre la gestion, à l'époque, de l'eau dans ce paysage très en pente. Ils chercheront d'ailleurs à définir la fonction du canal en pierre mis au jour et qui devait notamment permettre de retenir les eaux de ruissellement.

PHOTOS SDV 

A quelques mètres des pelleteuses qui s'activent à démolir l'ancien centre de dialyse, une équipe d'archéologues de la Ville est à pied d'oeuvre. Ils ont un mois et demi pour mettre au jour les vestiges que renferme le site sur lequel poussera à l'horizon 2019, le nouveau bâtiment principal (14 000 m²) de l'hôpital d'Aix.

Pour éviter trop de retard dans le calendrier des travaux, décision a été prise de mener conjointement le chantier de construction et les fouilles concentrées sur une partie du site. "Nous sommes ici à environ deux cents mètres de la ville antique, dont le rempart nord passe avenue Henri-Pontier, explique Ariane Aujaleu, archéologue, responsable de l'opération. C'est un secteur semi-rural, avec des occupations plutôt agricoles."

Un canal et un champ

Après un diagnostic réalisé au printemps, l'Etat a prescrit une fouille complète du site sur lequel se dessinent les contours d'un canal "inédit". "Il est assez conséquent, avec des murs d'environ soixante-dix centimètres de large, explique l'archéologue. Ce canal n'était pas étanche, il ne devait donc pas servir à acheminer de l'eau potable. Par endroits, il a été bouché, dévié." Parmi les hypothèses envisagées, "il permettait vraisemblablement de canaliser des eaux de ruissellement."

Avait-il une autre fonction comme celle d'alimenter un moulin ? C'est ce que les archéologues tenteront d'établir au fur et à mesure des avancées de leurs recherches. Outre ce canal, "nous sommes en train de dégager un système de traces agraires". Autrement dit, un champ. Plutôt logique au regard de l'emplacement. Y exploitait-on des vignes, activité plutôt courante dans le secteur ? Les résultats des fouilles le révéleront peut-être.

Des résultats qui viendront compléter ceux établis en 2016, après une première campagne de fouilles réalisée à quelques mètres de là, au moment de la construction du nouveau parking réservé au personnel de l'hôpital. "Les fouilles avaient révélé la voie antique qui reliait Aix aux Alpes. Nous avions trouvé un ensemble funéraire à proximité, avec des bûchers crématoires, quatre tombes en urnes", explique encore Ariane Aujaleu.

Des vestiges que l'on peut dater entre le Ier et le IIe siècle après Jésus-Christ. "Nous sommes ici vraisemblablement sur le même temps d'occupation", précise l'archéologue qui, dans un souci de pédagogie, envisage d'organiser début février, des visites du chantier de fouilles ouvertes au personnel de l'hôpital, toujours très friand de ces rendez-vous.

1516084362_aix

En arrière-plan, le chantier de construction du futur bâtiment d'hospitalisation se poursuit. L'entreprise a obtenu de ne pas interrompre les travaux pendant toute la durée des fouilles (jusqu'au 16 février) et donc de ne pas prendre de retard sur le calendrier.

Quels trésors se cachent sous le futur hôpital d'Aix ?

A quelques mètres des pelleteuses qui s'activent à démolir l'ancien centre de dialyse, une équipe d'archéologues de la Ville est à pied d'oeuvre. Ils ont un mois et demi pour mettre au jour les vestiges que renferme le site sur lequel poussera à l'horizon 2019, le nouveau bâtiment principal (14 000 m²) de l'hôpital d'Aix.

http://www.laprovence.com

Posté par LadyObi à 00:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

A la découverte des livres cachés de la bibliothèque universitaire d'Aix-en-Provence (✿◠‿◠)

20180115_1_2_1_1_1_obj16556787_1

La nouvelle bibliothèque universitaire abrite 200 000 livres en libre accès. Mais 200 000 autres sont conservés en réserve

Ouverte à la fin du mois d'août, sur l'avenue Gaston-Berger, la BU de Lettres et sciences humaines a déjà accueilli plus de 130 000 visiteurs, étudiants d'Aix-Marseille université (Amu) pour la plupart.

PHOTO SERGE MERCIER

On le prendrait volontiers pour un musée d'art moderne. Surtout si l'on a fréquenté son illustre prédécesseur de l'avenue Schuman. Mais non, vous ne rêvez pas, ce bâtiment-là est bien une bibliothèque universitaire. LA BU d'Aix, façon siècle nouveau, érigée sur quatre étages et 7500 m² le long de l'avenue Gaston-Berger, aux Fenouillères et ouverte depuis l'été. Deux fois la taille de l'ancien bâtiment et des horaires d'ouverture étendus à 67 heures. Seul l'effectif, de 33 personnes pour en assurer le fonctionnement sera, lui, resté constant.

C'est que, derrière les rayonnages, les alignements de bureaux et d'étudiants plongés entre deux pages, il y a toute une machinerie, une organisation presque industrielle - un robot assure le tri initial des retours de prêt - pour gérer quelque 400 000 documents dont la moitié est en libre accès. Les autres exemplaires sont stockés dans les sous-sols ou dans un silo à livres, situé à l'écart, sur le campus. "Mais pour l'instant, du fait des travaux, les livres stockés en silo ne sont pas communicables, ils devraient le devenir dans les prochaines semaines avec la mise en place d'une navette électrique", note Sarah Saksik, conservateur et responsable de la bibliothèque. La place y est aussi comptée : mais depuis l'aménagement cet été, 5000 des 7000 mètres linéaires disponibles sont déjà utilisés.

Le livre le plus ancien est daté de 1480

20180115_1_2_1_1_1_obj16538548_1 

Dans les sous-sols, les fonds patrimoniaux rassemblent des milliers d'ouvrages, certains remontant aux débuts de l'imprimerie.

Certains livres toutefois, bénéficient d'un traitement privilégié. Enfermés à double tour au sous-sol de la bibliothèque, dans une pièce climatisée, l'unique, dans ce bâtiment "haute qualité environnementale", capable, en principe, de se ventiler seul en période estivale.

Ils échappent même au prêt, comme tous les livres publiés avant 1914. Et si l'on considère qu'un livre est vieux dès le début du XXe siècle, les plus anciens ici, remontent aux débuts de l'imprimerie : deux incunables, les seuls de toute l'université, dont l'un est daté de 1480.

Des milliers de reliures massives en cuir, qui donnent au lieu un parfum quelque peu suranné. Même si ces fonds patrimoniaux, qui n'avaient pas bougé depuis 1960 ont été inventoriés et dépoussiérés à l'occasion du déménagement, en juillet. "Ça n'avait jamais été fait", note Céline Ridet, l'une des bibliothécaires, un livre en vélin de 1659 entre les mains, dont la tranche porte le numéro 6472. Un inventaire numéroté par ordre d'arrivée à la bibliothèque. Et ce nombre croît encore, et de manière fulgurante.

8 à 10 000 nouveaux documents, livres, thèses, périodiques... font leur entrée dans l'inventaire chaque année, pour quelques milliers seulement, qui en sortent - des livres trop abîmés, annales... Chez les bibliothécaires, on appelle ça le "désherbage".

Même si à l'extérieur, on préfère parler de "gestion dynamique". "Selon les programmes de l'agreg ou encore du Capes, certains livres reviennent au goût du jour, ils sortent alors de la réserve et retrouvent une cote", explique Céline Ridet, l'une des bibliothécaires.

Car en lettres, et en sciences humaines, il y a comme une malédiction. "À la différence des sciences, où il y a une réactualisation permanente, on est sur un savoir qui est cumulatif, observe Sarah Saksik. Alors on cherche toujours à pousser les murs..."

A la hausse

Retranchés dans l’une des salles de travail de la bibliothèque, quatre étudiants en master "aire culturelle romane" s’acharnent à détourer les illustrations de leur mémoire. "C’est le jour et la nuit, par rapport à l’ancienne BU. Et ça sent moins le renfermé…", sourit Julio. "On se demandait comment les étudiants allaient s’approprier le lieu", glisse Sarah Saksik, qui note un niveau sonore moins élevé que dans l’ancienne BU. Pourtant la fréquentation est, elle, en nette hausse. Depuis son ouverture, le 21 août la BU a accueilli plus de 132 000 visiteurs, pour un total de 290 000 en 2017. Près de 40 000 de plus qu’en 2016, malgré le déménagement.

A la découverte des livres cachés de la bibliothèque universitaire d'Aix-en-Provence

On le prendrait volontiers pour un musée d'art moderne. Surtout si l'on a fréquenté son illustre prédécesseur de l'avenue Schuman. Mais non, vous ne rêvez pas, ce bâtiment-là est bien une bibliothèque universitaire. LA BU d'Aix, façon siècle nouveau, érigée sur quatre étages et 7500 m² le long de l'avenue Gaston-Berger, aux Fenouillères et ouverte depuis l'été.

http://www.laprovence.com

Posté par LadyObi à 00:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 janvier 2018

Une Buse pattue observée en décembre dans l’Hérault.

photodelasemaine

Buse pattue (Buteo lagopus) - Crédit photo : Gérard Picotin

C’est une première dans le département ! Sans doute né en juillet dernier, ce jeune individu se démarque de sa cousine la Buse variable, espèce très commune dans le département, par des tarses entièrement plumés. Un détail qui ne laisse aucun doute quant à son identification lorsque l’oiseau laisse pendre ses pattes en vol stationnaire dit vol en « Saint-Esprit » !

Une Buse pattue dans l'Hérault - LPO Hérault

Fait assez rare, il est possible depuis une semaine d'observer une jeune Buse pattue(Buteo lagopus) dans notre département et en plus à proximité de notre Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage. C'est une première dans l'Hérault, sans doute né en juillet dernier ce jeune individu de l'espèce protégée...

http://herault.lpo.fr

Posté par LadyObi à 08:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

14 janvier 2018

♥♥♥

Mike Patton

 

Posté par LadyObi à 23:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 janvier 2018

Blues, Blues et encore du Blues ♥♥ / Ce soir, le grand Willie KENT.

Willie Kent

Willie Kent - The Official Website

Welcome to the official website of Willie Kent. Here you'll find the biography, discography, and performance schedule of this great blues musician, plus a link for booking and promotion.

http://williekentblues.com

Posté par LadyObi à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Billet d'Humour de Monsieur d'Ormesson et un bel hommage à notre langue 🙂

b_1_q_0_p_0

Que vous soyez fier comme un coq
Fort comme un boeuf
Têtu comme un âne
Malin comme un singe
Ou simplement un chaud lapin
Vous êtes tous, un jour ou l'autre
Devenu chèvre pour une caille aux yeux de biche
Vous arrivez à votre premier rendez-vous
Fier comme un paon
Et frais comme un gardon
Et là ... Pas un chat !
Vous faites le pied de grue
Vous demandant si cette bécasse vous a réellement posé un lapin
Il y a anguille sous roche
Et pourtant le bouc émissaire qui vous a obtenu ce rancard
La tête de linotte avec qui vous êtes copain comme cochon
Vous l'a certifié
Cette poule a du chien
Une vraie panthère !
C'est sûr, vous serez un crapaud mort d'amour
Mais tout de même, elle vous traite comme un chien
Vous êtes prêt à gueuler comme un putois
Quand finalement la fine mouche arrive
Bon, vous vous dites que dix minutes de retard
Il n'y a pas de quoi casser trois pattes à un canard
Sauf que la fameuse souris
Malgré son cou de cygne et sa crinière de lion
Est en fait aussi plate qu'une limande
Myope comme une taupe
Elle souffle comme un phoque
Et rit comme une baleine
Une vraie peau de vache, quoi !
Et vous, vous êtes fait comme un rat
Vous roulez des yeux de merlan frit
Vous êtes rouge comme une écrevisse
Mais vous restez muet comme une carpe
Elle essaie bien de vous tirer les vers du nez
Mais vous sautez du coq à l'âne
Et finissez par noyer le poisson
Vous avez le cafard
L'envie vous prend de pleurer comme un veau
(ou de verser des larmes de crocodile, c'est selon)
Vous finissez par prendre le taureau par les cornes
Et vous inventer une fièvre de cheval
Qui vous permet de filer comme un lièvre
C'est pas que vous êtes une poule mouillée
Vous ne voulez pas être le dindon de la farce
Vous avez beau être doux comme un agneau
Sous vos airs d'ours mal léché
Faut pas vous prendre pour un pigeon
Car vous pourriez devenir le loup dans la bergerie
Et puis, ç'aurait servi à quoi
De se regarder comme des chiens de faïence
Après tout, revenons à nos moutons
Vous avez maintenant une faim de loup
L'envie de dormir comme un loir
Et surtout vous avez d'autres chats à fouetter.

Posté par LadyObi à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,